À bientôt

Samedi 16 Décembre 2017

Calendrier des activités

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today71
  • Unique Visits Yesterday43
  • Visits This Week257
  • Visits Previous Week247

Activité en ligne

Nous avons 57 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

Déluge

Note utilisateur:  / 0

DélugeDéluge

Un roman d'Henry Bauchau, Aux Éditions Actes Sud. 170 pages

Déluge est l'histoire d'un peintre vieillissant, instable, réputé fou et pyromane, qui brûle ses propres œuvres. Avec l'aide d'amis qu'il s'est faits et qu'on lui a faits, il va cependant entreprendre une murale gigantesque, une peinture du Déluge, mythe séculaire et toujours actuel. L'œuvre échappera-t-elle aux flammes ?

Dans une très belle écriture qui tient le lecteur en haleine, Henri Bauchau nous fait vivre comment la création artistique a besoin d'être libérée du corset de la raison pour pouvoir jaillir dans toute sa force.

 

Cosmologie Maya et théorie quantique

Note utilisateur:  / 0

Cosmologie maya

Un essai de Carl Johan Calleman, aux Éditions Alphée


Carl Johan Calleman est docteur en biologie physique, mais aussi spécialiste de renom du Calendrier Maya, qu'il utilise pour jalonner les étapes de l'apparition de la Vie dans le Cosmos à partir du Big Bang.

Pour lui, la pensée directrice et créatrice qui préside à l'évolution de l'Univers est représentée symboliquement par l'Arbre de Vie des Mayas, symbole que l'on retrouve dans nombre d'autres cultures.

Mettant en évidence les limites du darwinisme, qui pourtant a eu le mérite d'introduire la notion d'Évolution et de commencer à nous libérer du créationnisme étroit de certaines religions, sa thèse nous rapprocherait de celle du Dessein intelligent. L'auteur s'appuie sur ses connaissances scientifiques en biologie et en cosmologie pour essayer de préciser ce dessein.

Pour Carl Calleman, le calendrier Maya se termine le 28 octobre 2011 et non pas au solstice d'hiver de 2012 comme l'affirment d'autres experts. Ce qu'il espère après cette date paraît trop paradisiaque pour éveiller nos espoirs immédiats. Mais on est là à la toute dernière page du livre et les lecteurs pourront lui pardonner de se libérer alors de la rigueur scientifique à laquelle il s'était astreint jusque là dans son livre.

Les savants ont aussi parfois le droit de rêver...

logo nous avons lu2

Les éditions passées

no_29.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions