À bientôt

Samedi 16 Décembre 2017

Calendrier des activités

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today71
  • Unique Visits Yesterday43
  • Visits This Week257
  • Visits Previous Week247

Activité en ligne

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

L’héritage spirituel amérindien

Note utilisateur:  / 0

Il y a quelque 60 ans, André Malraux a écrit: « Le vingt et unième siècle sera spirituel ou ne sera pas ! » Les auteurs de L'héritage spirituel amérindien ont eu la sagesse de donner largement la parole aux Amérindiens. Il s'agit de paroles fortes, au contact de la vie sous toutes ses formes, même s'il est difficile de parler de spiritualité. De fait, l'essentiel est d'être spirituel et cela se reflète dans tout notre être et nos simples paroles. Ce sont les paroles de Nations qui ont su conserver le contact avec leur pôle féminin, malgré tous les efforts faits pour les assimiler au modèle masculin développé par l'Occident. Puissent ces paroles rejoindre nos coeurs à une époque où le monde matériel achève de s'autodétruire, et où l'apport spirituel des Amérindiens, de même que celui des hommes et des femmes du sud de notre planète, est essentiel pour inventer et bâtir le monde de demain.     

Un dieu masculin

Note utilisateur:  / 0

Un Dieu masculin, c'est ce que nous présentent Jacques Languirand er Jean Proulx dans leur livre Le Dieu Cosmique avec en sous-titre: « À la recherche du Dieu d'Einstein » (Éditions du jour). Au fil des pages, on a l'impression que pour les auteurs, le Dieu Cosmique ne peut être que celui des « philosophes et des savants » dont parlait Blaise Pascal. Einstein étant un « savant », son Dieu ne peut qu'être classé dans cette catégorie. Tout cela est logique, rationnel, et les 34 citations d'Einstein ont été choisies à l'appui de cette idée préconçue, ce qui forçait à laisser de coté cette autre phrase bien connue du grand savant : « La science sans la religion est boiteuse et la religion sans la science est aveugle ».
À noter que toutes les citations proviennent d'auteurs masculins. À la seule femme ayant droit à la parole, il est généreusement accordé de citer deux auteurs mâles.
Le Dieu Cosmique des auteurs n'est pas celui des Amérindiens qu'ils n'ont peut-être découvert qu'un an plus tard si on en croit la date de parution de leur excellent livre, L'Héritage spirituel amérindien. Pourtant le Manitou est cosmique ! S'il n'est pas reconnu dans le présent ouvrage, c'est sans doute parce qu'en plus d'être cosmique, il est spirituel et cela ne cadre pas avec le idées préconçues des auteurs.
Ceux-ci font bien quelques allusions à Matthew Fox, auteur du Christ cosmique, qui, lui, est un homme spirituel. Mais il n'est cité que quatre fois alors que l'on trouve neuf extraits du Christ païen de Tom Harpur. Ce dernier n'est ni philosophe ni savant. Il est surtout journaliste, même s'il a aussi été ministre du culte. Ceci ne l'empêche pas d'avoir quelques intuitions justes et valables, mais ce n'est pas une raison pour pratiquer la désinformation en faisant confiance au peu de connaissances de la majorité des lecteurs. Même ces intuitions justes deviennent figées par un mental masculin qui n'arrive pas à accepter que la vérité puisse avoir des visages multiples, voire contradictoires.
Au fond ce sont les savants quantiques, et certains biologistes qui marchent dans leur foulée, qui sont sans doute les plus qualifiés à notre époque pour parler de Dieu. Car rejetant le « préjugé matérialiste » de leurs pairs, ils ont pu découvrir scientifiquement la dimension spirituelle de la matière.    

Résurrection du Féminin: une urgence pour notre temps

Note utilisateur:  / 0

Ci-dessous, un extrait de la préface de Marie-Hélène Le May .

 

Par sa vision avant-gardiste et ouverte sur les êtres, Résurrection du Féminin se veut une invitation à redevenir conscient et à recréer le contact avec notre essence Féminine, de sorte qu’en rétablissant l’harmonie au sein de notre axe intérieur, le Masculin et le Féminin pourront reprendre leurs fonctions équilibrantes et structurantes de nos êtres, mais aussi de notre monde.
En ces temps sombres, une nouvelle alliance intérieure des pôles masculin et féminin est la condition essentielle à l’équilibre de tout être humain.
« En avril 2014, cherchant à me nourrir l’esprit pendant une corvée, j’ai opté pour une réécoute de Résurrection du Féminin. Encore une fois, j’ai été pâmée d’admiration. Quinze années se sont écoulées depuis ma première écoute et non seulement, les propos de Rousseau n’ont pas pris une ride, mais j’ai l’impression qu’ils sont plus actuels que jamais ».
De nos jours, le Féminin qui n’a jamais été en position de force, perd encore du terrain. On le voit bien lorsqu’il s’agit de préserver certains droits et libertés relatifs aux femmes, luttes durement acquises lors de mouvements socio-politiques d’importance (Mai 68 en Europe, droit à l’avortement, pour n’en nommer que quelques-uns…). Également, le phénomène de regroupements extrémistes, tels que l’État Islamique et ses différentes factions, est tributaire de la déchéance des valeurs liées au Féminin. De plus, le renforcement insidieux de certains comportements de type machistes (corruptions) au sein de plusieurs organisations sociales, politiques ou religieuses, déshumanise et sabote des institutions qui font leur possible pour mettre un peu de baume sur quantité de problématiques qui semblent parfois insolubles. Enfin, la manipulation insidieuse du langage (slogans méprisants à l’endroit des femmes) et la réappropriation trompeuse de discours mensongers visant à créer un renversement des valeurs dans nos consciences (publicités mensongères, dissimulations politiques, etc.) sont autant de phénomènes qui participent à l’anéantissement des valeurs du Féminin.
Dans cette édition revue et augmentée, fruit d’une réflexion ultérieure à l’émission radiophonique de l’an 2000, le livre de Jean R. Rousseau, Résurrection du Féminin est une invitation à prendre conscience de cette voix qui crie dans le désert intérieur de tout un chacun, afin de restaurer le pont entre nos pôles masculins et féminin. De là, bien des blessures personnelles et collectives pourront peut-être enfin trouver le chemin d’une vraie guérison… Pour cela, c’est un retour à soi, avec tous les impondérables que comporte un tel voyage intérieur, qu’il nous est demandé d’ouvrir notre cœur et de retrouver le sens personnel à chacun de l’univers du féminin. Au cœur de ce chemin initiatique, Jean R. Rousseau, nous accompagne pas à pas, guidant d’un commentaire pertinent, d’une question qui nécessite l’introspection et conséquemment qui suscite une réflexion sur notre propre histoire personnelle et sur le devenir de notre humanité, comme on aborderait les rives d’une terre nouvelle.
Qui sait, le temps est-il enfin venu pour que chaque homme de bonne volonté de cette planète formidable et pleine de promesse, se lève, se mette en marche dans sa propre histoire, en tendant la main à ce complément qui sommeille, telle une Belle au bois dormant, le féminin de son être enseveli à même son âme…     

La Torah, une Loi de Libération

Note utilisateur:  / 0

Dans notre monde bipolaire, la Torah juive, cette Loi de libération, a été utilisée pour asservir les humains par la peur et pour les culpabiliser.
Il y a deux mille ans, Jésus de Nazareth a essayé de remettre les pendules à l'heure, mais le vieux paradigme a été maintenu par les maîtres politiques, économiques et religieux de notre monde. Si bien que le Sermon sur la Montagne n'a pas vraiment pu jouer son rôle libérateur. Au moment où l'humanité, sous l'influence de la "civilisation" occidentale, est sur le point de s'autodétruire, un retour aux sources s'impose pour découvrir le chemin de la liberté véritable; tout en sachant que cette liberté est susceptible de nous faire peur.
Le meilleur antidote contre la peur ne serait-il pas la Joie, cette Joie du Christ, que les Évangiles n'ont pas su traduire en mots, mais qu'à la veille de sa mort il a voulu nous transmettre dans sa plénitude ? Saurons-nous boire à cette Source qui est déjà au cœur de la Torah et dans notre propre cœur ?
Apprenons à boire à notre propre puits, et questionnons le texte jusqu'à ce qu'il nous livre notre Vérité personnelle, gage d'une liberté où peut s'épanouir notre moi profond.
Ce livre, La Torah, une Loi de Libération, fait partie d'une trilogie dont les autres titres sont Les Récits de Création dans la Bible et Bonne Nouvelle.

Sauver la Planète

Note utilisateur:  / 0

Le dernier livre de Naomi Klein, "Tout peut Changer", qui a pour sous-titre: "Capitalisme et Changement climatique", cherche peut-être moins à sauver notre planète, qui en a vu d'autres que ses habitants humains actuels. Il est bien dans la ligne de ses ouvrages précédents, une étude minutieuse et sérieuse d'un problème précis, en évitant la langue de bois et le wishful thinking.

L'introduction cherche à nous préparer à saisir l'occasion, qui se présente peut-être, de sortir notre monde de l'ornière fatale qui le conduit tout droit à sa destruction. Puis l'auteure, dans une première partie, regarde la situation actuelle faite de déni, par les forces de droite, de la surchauffe de l'économie créée par l'idéologie du Marché. Elle remarque que nous n'avons pas su saisir l'occasion qui se présentait en 2008-2009 de reprendre, des mains du monde de la finance, les rênes du pouvoir. Elle note, chiffres à l'appui, que tous les efforts pour réduire le réchauffement climatique feraient perdre aux compagnies pétrolières une partie importante des sommes déjà investies dans des activités de prospections. Ceci fait que toutes les inventions qui pourraient aider à réduire notre dépendance des énergies fossiles sont soigneusement achetées par les pétrolières et brevetées par elles dans l'espoir qu'elles ne seront jamais utilisées.
Naomi Klein dénonce aussi la pensée magique des organisations dites écologiques qui, pour financer le sérieux de leurs études, n'hésitent pas à se faire financer par ces mêmes puissances pétrolières qu'elles sont censées combattre ! La crise financière de 2008 a été combattue par les "élites" qui l'avait causée, mais avec les mêmes médications responsables de la catastrophe. Les soi-disant experts écologiques prennent une approche semblable à laquelle l'auteure n'accorde aucun crédit.
Elle préfère appeler à une mobilisation de simples êtres humains qui démontrent de plus en plus qu'ils sont capables de dire "Non" quand les maîtres du monde dépassent la mesure. Mobilisation qui doit se faire à la fois au niveau local et global. Elle est allée à ses risques et périls enquêter sur le terrain. Elle sait qu'il est possible d'arrêter la folie des puissants. Elle a même testé le pouvoir de l'amour et n'hésite pas à en parler comme une des grandes forces à laquelle nous devons faire appel. Les lois sont faites par les riches pour les riches. Mais les traités signés avec les autochtones de nos pays donnent à ces derniers un droit légal de contrôler la mise en valeur d'immenses territoires et se révèlent efficaces pour contrer certaines folies des compagnies pétrolières. Il faut travailler en union avec nos frères amérindiens pour unir la force du nombre à celle du droit. Mais surtout, il ne faut pas attendre que le salut vienne d'ailleurs ni se laisser acheter par la promesse d'un gain rapide. Le Centre Canadien pour les Politiques alternatives a fait une étude qui prouve que les sommes qui seraient investies dans les grands projets de pipelines créeraient beaucoup plus d'emplois et seraient plus rentables à long terme si elles trouvaient le chemin d'investissements écologiques.
Enfin Naomi Klein insiste sur le fait que la lutte contre les inégalités et celle en faveur du climat sont une seule et même lutte et que les chances de succès sont présentes si l'on a soin d'unir ces deux mobilisations car ce sont les excès du capitalisme qui tuent notre monde pour l'intérêt myope d'un petit nombre. Mais il y a grande urgence !
Dans sa conclusion l'auteure fait un rapprochement avec les grandes mobilisations qui ont abouti à l'abolition de l'esclavage et à celle de la ségrégation raciale. Elle invite à changer notre façon de penser. Dans son livre précédent, "La Stratégie du Choc", elle mettait en évidence la manière dont les puissants utilisent les catastrophes, au besoin en les créant, pour introduire des mesures antidémocratiques. Les catastrophes naturelles ou économiques ne manquent pas dans le monde actuel. Elle invite à les utiliser pour trouver le moyen de redistribuer des richesses en vue d'un monde viable. Mais il n'y aura pas de solution globale sans solutions locales.
Le livre a plus de 500 pages. Je ne prétends pas lui avoir rendu pleine justice.

 

* Titre en anglais: Naomi Klein, This changes Everything, Capitalism vs The Climate.

logo nous avons lu2

Les éditions passées

no_16.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions