À bientôt

Jeudi 23 Mars 2017

Calendrier des activités

Mars 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today63
  • Unique Visits Yesterday30
  • Visits This Week211
  • Visits Previous Week191

Activité en ligne

Nous avons 90 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

Couverture

Note utilisateur:  / 0

no.36


Créativité et beauté de l'Être

Note utilisateur:  / 0

Pendant des siècles, les femmes ont été éduquées à l’obéissance, l’humilité, la modestie, même si l’image de leurs corps était largement utilisée pour l’art puis pour la publicité. Toute cette éducation les détournait de l’importance de leur autonomie propre, de leur rôle dans les prises de décisions et dans la créativité. Dans son livre “ Song of Heyoehkah ”, Hyemeyohsts Storm, un Amérindien, met en scène un shaman qui parle à une jeune femme qui va se marier. Il lui explique que « si elle n’apprend pas également comment fertiliser, elle se trouvera saisie et utilisée en toute occasion ... elle attendra que la créativité soit placée en son sein au lieu d’épouser le monde qui l’entoure et de déposer la semence de sa propre créativité dans le monde extérieur ».

Lire la suite : Créativité et beauté de l'Être

Harmonie naturelle

Note utilisateur:  / 0

Quand on regarde la variété du monde qui nous entoure, que ce soit les règnes animal, végétal ou minéral, on a l'impression d’être très loin de la rigueur des mathématiques et que le "2+2=4" qui fonde cette science ne permet pas une telle diversité des formes, des sons, des couleurs.
Pourtant, force est de constater que les grands mathématiciens de l'antiquité, pensons en particulier à Pythagore, étaient peut-être avant tout des philosophes. C'est en se penchant sur les mystères de la nature et du coeur humain qu'ils ont commencé à percevoir un ordre qui régit l'univers et que les mathématiques permettaient peu à peu d'illustrer.
Puis on découvrit que les graines qui forment le coeur de la fleur de soleil, tout comme les coquilles de nautilus illustraient de façon saisissante les spirales que l'on pouvait tracer à partir de la suite de Fibronaci : 1,2,3,5,8,13,21,34,55,89,144, etc. dont chaque nombre est la somme des deux nombres qui le précèdent dans cette suite.

Lire la suite : Harmonie naturelle

La beauté de la résistance

Note utilisateur:  / 0

Chaque fois que je pense à ce qui nous fait tenir tant à la vie, je vois cet attrait considérable qu’est la beauté même de la mener ; je considère cet environnement qui est le mien sur lequel il me semble que je peux fonder l’espoir d’une vie pleine, vie d’agrément; je pense aux êtres vivants autour de moi (des proches, des semblables) en compagnie desquels j’espère expérimenter des épisodes significatifs d’harmonie. Voilà ce qui, peut-on dire, accroche à la vie les humains : la beauté en tant qu’harmonie, source d’agrément que nous avons par ailleurs déjà définie comme un pouvoir. Nous serions tous heureux de vivre tant nous paraît possible quelque pouvoir, notamment celui de faire en sorte que nous puissions infléchir une part de notre existence à notre goût.
L’histoire de la pensée ne révèle pas une manière unique de définir la beauté, cette qualité recherchée dans les êtres et les comportements, etc. Le plus constant dans la littérature concernant la beauté est l’importance souvent rattachée à des normes établies par les experts, à des critères pour une certaine convenance esthétique. Certaines particularités sont plus soulignées que d’autres : pour les objets matériels, une certaine régularité des lignes, l’accord des couleurs considéré comme splendide, hic et nunc; pour les sons, la combinaison capable d’exalter au moins le cœur d’un initié.

Lire la suite : La beauté de la résistance

La beauté des mathématiques

Note utilisateur:  / 0

J’ai toujours aimé les chiffres. Je suis un homme de chiffres. C’est comme cela qu’on me surnommait il y a de cela quelques années alors que j’exerçais ma profession de manière active de conseiller en administration. Plus tard j’ai suivi des cours de troisième cycle en administration et là encore j’ai plongé avec aisance dans les cours de mathématiques quantitatives. Plus qu’un amour, les mathématiques ont toujours été, enfin presque toujours, une passion!
Cette passion des mathématiques voit son origine à l’adolescence. Tout au cours des années du primaire, je réussissais très bien mais je n’ai aucun souvenir d’un déclenchement singulier envers les mathématiques. Je parle d’un déclenchement parce que c’est de cela qu’il s’agit. Une conjonction d’événements qui ensemble font que vous éprouvez une véritable passion des chiffres. Vous en mangez. Vous éprouvez de la joie à compléter les exercices et vous souhaiteriez presque en compléter d’autres.

Lire la suite : La beauté des mathématiques

Lus pour vous

lupourvousimage

Les éditions passées

no_23.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions