À bientôt

Jeudi 18 Janvier 2018

Calendrier des activités

Janvier 2018
D L Ma Me J V S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today57
  • Unique Visits Yesterday41
  • Visits This Week177
  • Visits Previous Week337

Activité en ligne

Nous avons 61 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

La musique à l'École

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Quand j’étais en secondaire un, quelques mots encourageants de mon professeur de musique ont orienté mon choix d’option et je suis entré dans l’harmonie scolaire. C’est là où j’ai commencé à jouer du cor et surtout, j’y ai trouvé « ma place ».

Plusieurs années et des centaines  de concerts plus tard, je suis graduellement devenu musicien éducateur. D’abord j’ai enseigné le cor, puis j’ai pris peu à peu la responsabilité d’ensembles musicaux en milieu scolaire et chez les adultes. C’est un métier passionnant mais pas toujours facile! Il est parfois beaucoup plus simple de s’asseoir sur sa chaise d’orchestre et de jouer sa partition que de motiver et encadrer un groupe de jeunes apprentis musiciens parfois turbulents!  Présentement, j’enseigne la musique dans une école primaire en milieu défavorisé qui offre la musique à tous les élèves.

En plus d’enseigner le programme et de préparer nos concerts d’école, où toutes les classes défilent avec quelques chansons ou pièces instrumentales, j’essaie toujours d’avoir des projets spéciaux avec certains groupes : travail avec des musiciens invités, projets de création, sorties culturelles, etc. L’an dernier, nous avons participé à « Choses étonnantes vues en rêve », du  compositeur et romancier Nicolas Gilbert, un merveilleux projet de partenariat avec l’Orchestre Métropolitain, la FAMEQ, la CSDM et Radio-Canada. Dix-neuf élèves de ma petite école de quartier sont devenus solistes avec l’OM dans une tournée de quatre concerts.
À mon école, nous sommes relativement choyés. Nous avons un local de musique bien équipé et un professeur à temps complet. Mais quelle est la situation ailleurs? Y a-t-il encore de la musique dans toutes nos écoles? La réponse est oui et non. Il se passe des choses merveilleuses dans certains milieux, mais trop d’écoles offrent trop peu ou pas du tout de musique.
En 2009, la FAMEQ, la Fédération des Associations de Musiciens Éducateurs du Québec, a recensé uniquement à la Commission scolaire de Montréal, 43 écoles primaires et 14 écoles secondaires qui n’offraient pas de programme de musique. La situation doit être sensiblement la même ailleurs au Québec. Les écoles sont tenues d’offrir au moins deux des quatre disciplines artistiques, mais la décision concernant le choix des formes d’art enseignées appartient à chaque établissement.
Malgré cela, la musique envahit les salles de classe et se répand dans les corridors et dans les auditoriums de nombreuses écoles. Les programmes art études tels que vécues au Plateau, à Face, à Joseph-François Perrault, à St-Luc ou encore à l’extérieur de Montréal à l’école Félix-Leclerc, Jacques-Hétu et à bien d’autres encore dans chacune des régions du Québec prouvent que l’enseignement de la musique est bien vivant. Ces programmes s’adressent dans certains cas à des élèves triés en fonction de leurs capacités musicales et de leurs résultats scolaires et dans d’autres simplement en fonction de leur intérêt. Les ensembles musicaux tes qu’orchestres symphoniques, harmonies, orchestres à cordes, chorales, stage bands, ensembles de guitares, de flûtes, d’instruments Orff foisonnent grâce à la passion des musiciens éducateurs et aussi grâce au temps consacré à la musique.
Ces programmes sont fragiles. Il suffit de peu pour qu’ils disparaissent ou soient amputés. La transformation récente du programme de musique de l’école secondaire Pierre-Laporte, qui a formé tant de musiciens qui occupent la scène musicale Montréalaise, nous le rappelle.

* Jean-Marc Dugré est corniste avec les orchestres des Grands Ballets et de Trois-Rivières, tout en enseignant la musique à l’école Maisonneuve et le cor au Cegep Lionel-Groulx. Il est directeur de la semaine vents et jazz à Cammac.

MySpaceMySpace

logo nous avons lu2

Les éditions passées

no_21.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions