À bientôt

Jeudi 18 Janvier 2018

Calendrier des activités

Janvier 2018
D L Ma Me J V S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today56
  • Unique Visits Yesterday41
  • Visits This Week176
  • Visits Previous Week337

Activité en ligne

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

Les Mohawks non acculturés attendent le retour de la vraie démocratie

Note utilisateur:  / 0

Les médias de la région de Montréal se font les reflets de la réprobation de l'ensemble de la population vivant au Sud du Saint-Laurent devant les moyens que les Mohawks utilisent parfois pour affirmer leurs volontés ou pour accroître leurs revenus : achat d'armes, blocus de routes, contrebande des cigarettes, construction d'un super-bingo ou défense des casinos. Louanger la démocratie chez les Mohawks apparaît dès lors comme une sorte d'angélisme politique.

Lire la suite : Les Mohawks non acculturés attendent le retour de la vraie démocratie

Les institutions de Bretton Woods et le système économique international

Note utilisateur:  / 0

C'est à Bretton Woods, une agglomération située dans l'état du New Hampshire, aux États-Unis d'Amérique que 44 pays conviennent en 1944 à mettre en place un nouveau système monétaire. Nous sommes alors en pleine deuxième guerre mondiale et la victoire des alliés est encore incertaine. Mais il faut songer à financer la reconstruction des économies ravagées, une fois la guerre terminée et aussi promouvoir la stabilité économique. C'est au cours de cette conférence qui s'est tenue du 1er au 22 juillet 1944 que sont rédigés les statuts du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque internationale pour la Reconstruction et le Développement (Banque mondiale). Ces deux institutions qui établissent leurs sièges à Washington, DC, vont devenir opérationnelles en 1946.

Lire la suite : Les institutions de Bretton Woods et le système économique international

Les enjeux culturels de la guerre en Irak :

Note utilisateur:  / 0

Menace pour l'histoire et l'héritage millénaire de l'humanité

En  ces  temps  de  guerre,   on   peut légitimement s'interroger sur l'intérêt d'évoquer l'archéologie en Irak alors que, dans le même pays, on déplore des    massacres et d'innombrables pertes de vies humaines. Il n'en reste pas moins vrai cependant qu'évoquer quelques vieilles pierres détruites n'est pas inutile. L'Irak est une terre trop chargée d'histoire et de symboles pour ne déclencher que des réflexions sur les stratégies militaires et le chaos.  Dans l'Antiquité, l'Irak est le pays de l'ancienne Mésopotamie,  située entre le Tigre  et   l'Euphrate. L'histoire  de  la construction de l'Irak correspond à la naissance sur la terre de ce qui constitue le monde moderne.

Lire la suite : Les enjeux culturels de la guerre en Irak :

Les effets pervers du néo-libéralisme

Note utilisateur:  / 0

Omar Aktouf

Interview avec Omar Aktouf

Omar Aktouf. professeur à l'École des Hautes études commerciales (HEC) est auteur de nombreuses publications dont La stratégie de l'Autruche, ouvrage consacré à la critique de la mondialisation du modèle néo-libéraL Selon ce théoricien du management, seul le retour aux politiques d'inspiration keynésienne peut régénérer l'économie mondiale et faire que cette dernière se porte mieux.

Lire la suite...

 

Lire la suite : Les effets pervers du néo-libéralisme

Le terrorisme de l'argent

Note utilisateur:  / 0

Personne en milieu culturel occidental ne peut réellement se dire non concerne par l'argent et cela au point que la quasi-totalité du temps de sa vie y est consacrée à un emploi rémunéré. Cet emploi ne s'accorde pas nécessairement à ses talents mais est accepté en vue d'une rémunération permettant d'obtenir ce à quoi il aspire.

Il se pourrait fort bien que l'emploi nous impo¬se une tension telle que la vie en prend un goût amer, le milieu de l'emploi, une atmosphère de champ de bataille, et la société un air de temps maussade éclipsant la joie simple de vivre au pro¬fit du plaisir passager. S'il s'avère de plus en plus vrai que « ce à quoi nous aspirons » c'est la fin de journée de travail et encore plus celle de la semaine pour réellement nous vouer à des occupations qui épanouissent nos talents ou nos relations humaines, ne devrions-nous pas nous demander pourquoi alors passer 40, 50 ou 60 heures par semaine à faire ce qui nous pèse. Et la réponse sera dans la majorité des cas : Pour l'argent !

Lire la suite : Le terrorisme de l'argent

logo nous avons lu2

Les éditions passées

no_18.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions