À bientôt

Jeudi 29 Juin 2017

Calendrier des activités

Juin 2017
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Devenez Publicitaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Statistiques du site

  • Unique Visits Today39
  • Unique Visits Yesterday50
  • Visits This Week232
  • Visits Previous Week201

Activité en ligne

Nous avons 81 invités et aucun membre en ligne

MySpaceMySpace

Une agriculture menacée

Note utilisateur:  / 0

Notre monde moderne est telle­ment déconnecté de la terre qui le porte et le nourrit que pour un bon nombre d'enfants, « les légumes poussent au supermarché ». Mais si les adultes, eux, ne sont pas conscients des dangers qui menacent l'agriculture, il est à craindre que dans quelques années, les légumes ne pousseront plus nulle part. Les problèmes de surproduction agricole, auxquels nos sociétés ont parfois encore à faire face, seront dans quelques années choses du passé !

Pénurie d'eau

Déjà près de dix pour cent de la planète fait face à une pénurie d'eau. Depuis longtemps certains fleuves n'atteignent plus l'océan, après que leurs eaux aient été totalement détournées pour des projets d'irrigation. C'est par exemple le cas du Colorado aux États-Unis. Quant au Syr-Darya et à l'Amou-Darya, qui alimentent la Mer d'Aral en Union Soviétique, privés de leur eau, ces fleuves ne peuvent plus maintenir le niveau de cette mer intérieure dont la surface s'est abaissée de plus de vingt mètres en trente-cinq ans ; la surface de cette mer a été réduite de moitié, ne laissant plus que le tiers de l'eau, dont la salinité a monté en flèche.

L'irrigation par pompage à partir des nappes aquifères a épuisé ces nappes dans de nombreuses régions, aussi bien dans les plaines du Nord de la Chine que dans les champs du Punjab et de l'Hariana en Inde. Mais l'Ouest américain n'échappe pas à ce problème. Un beau matin, les fermiers s'aperçoivent que leurs pompes ne pompent plus que de l'air. Afin de rétablir une réserve souterraine minimum pour faire face aux fluctuations annuelles des précipitations, il va falloir réduire considérablement les quantités pompées ces dernières années.

Changement de climat

L'élévation de la température de la planète met également en danger l'agriculture. Des études ont montré que pour chaque élévation d'un degré Celsius de la température moyenne durant la saison agricole, les rendements des cultures de céréales diminuent de dix pour cent environ. Ce phénomène est observé dans de nombreux pays. On peut prévoir une réduction de production de trente pour cent d'ici le milieu du vingt-et-unième siècle. En outre, le réchauffement de la planète diminue les réserves annuelles de neige et de glace qui se forment sur les montagnes et qui alimentent les fleuves pendant l'été. La capacité d'irrigation s'en trouve, elle aussi, réduite.

Abus des engraisLes engrais, en particulier les engrais azotés, « brûlent le sol » au fil des ans, surtout si on en augmente la quantité pour maintenir à tout prix la production agricole. Plus de la moitié des engrais azotés utilisés dans le monde l'ont été depuis 1985.


Lire la suite : Une agriculture menacée

Rebâtir la démocratie

Note utilisateur:  / 0

La démocratie est une aventure humaine relativement jeune qui se cherche encore. Elle a connu ses premiers et brefs balbutiements dans la Grèce antique pour s'éclipser ensuite pendant plus de 15 siècles. Elle ressurgit dans quelques villes ou communes libres de l'Europe médiévale, entre le Xe et le Xlle siècle, pour être finalement brisée par les seigneurs féodaux qui dominent l'époque. Cinq cents ans plus tard, elle réapparaît, embryonnaire, dans l'Angleterre des Lumières , où elle évoluera lentement au fil des trois siècles suivants.

Lire la suite : Rebâtir la démocratie

Qui se cache derrière le bouclier ?

Note utilisateur:  / 0

Cf. Vents croisés n°8, hiver 2006

« … »

Un bouclier au profit de qui ?

Durant les décennies de la guerre froide, les Russes ont fait plusieurs offres de désarmement bilatéral. Ils étaient conscients que la course aux armements était préjudiciable au développement économique et humain de leur pays. Il s’agissait en fait d’une guerre économique et les États-Unis avaient intérêt à maintenir la pression de la menace militaire qui forçait peu à peu leurs opposants à la faillite. Ils ont gagné cette manche, mais cette victoire aurait pu signifier un avenir sombre pour le complexe militaro-industriel des États-Unis. Heureusement pour lui, depuis l’élection de George W. Bush, les « faucons » sont très écoutés à la Maison Blanche. On a beaucoup médiatisé les liens que la famille Bush pouvait avoir avec l’industrie du pétrole. Beaucoup moins connue est la proximité de George Bush père et du lobby militaro-industriel, en particulier par le canal de la firme Carlyle dont l’actuel président avait été directeur jusqu’à son élection au poste de gouverneur du Texas. C’est maintenant George Bush père qui assure la promotion de Carlyle à l’étranger. Il est également payé par Carlyle pour prononcer des discours devant des auditoires soigneusement sélectionnés. Il reçoit cent mille dollars par intervention. Espérons qu’il est assez économe pour que son fils retrouve une partie de ces sommes dans son héritage.

Lire la suite : Qui se cache derrière le bouclier ?

Principes de non-violence

Note utilisateur:  / 0

Matilde Francoeur

Lettre-témoignage d’une activiste de longue date.

Ce texte nous a été transmis sous forme de message  à nos lecteurs. Aussi avons-nous conservé, en partie introductive de même qu’en finale, la forme originale pour laisser transparaître le ton propre à un témoignage.

Lire la suite...

 

Lire la suite : Principes de non-violence

Mondialisation et migration

Note utilisateur:  / 0

Quand on parle d'immigration, i! n'est peut-être pas inutile de préciser qu'il y a deux catégories d'immigré(e}s. Jl y a ceux et celles qui choisissent librement d'émigrer vers un autre pays et ceux qui y sont forcés par les circonstances: guerre, nettoyage ethnique, persécutions politiques, difficultés économiques extrêmes. Ces personnes sont en général désignées par le terme de réfugiés, mais après quelques années dans le pays d'accueil, il est parfois difficile de distinguer entre les immigré(e)s volontaires et les réfugié(e)s. Cet article voudrait faire le lien entre la tendance de la mondialisation à accroître les disparités économiques entre riches et pauvres d'une part, et les flots migratoires de réfugié(e)s économiques d'autre part. Parmi les raisons contribuant principalement à l'immigration forcée, nous parlerons plus spécialement de l'accaparement des terres cultivables, des subventions à l'agriculture dans les pays riches et de l'exploitation de la main d'oeuvre immigrée dans ces mêmes pays.Lire la suite...

Lire la suite : Mondialisation et migration

Lus pour vous

lupourvousimage

Les éditions passées

no_25.jpg

Suggestions de lecture

l'humanitaire

 


 

Open source productions